Année 2017 sous le signe des élections

Le vote dans une démocratie : Pouvoir choisir en l’absence de pression extérieure en toute sérénité. Même, et surtout, si nous ne sommes pas assurés du résultat. Une anomalie à l’échelle mondiale si l’on y regarde de plus près : 78 pays sur 167  bénéficient d’une démocratie complète ou imparfaite. Rappel : En France, le droit de vote direct n’a été acquis pour tous les hommes que depuis 1848. Pour les femmes : en 1944,  presque un siècle plus tard.

Photo de la CGT - Suez Eau France

Les générations précédentes ont lutté pour obtenir la représentation du personnel face à la Direction à travers des élections démocratiques. Des institutions récentes au regard du monde du travail :

Les délégués du personnel : 1936 (supprimé pendant la durée du régime de Vichy)

Le Comité d’Etablissement : 1945.

Ont suivi les créations des Comité d’Hygiène et de Sécurité regroupés en l’actuel CHSCT, le Comité de Groupe et plus récemment le Comité Européen. La loi prévoit que le personnel est représenté par des organisations représentatives. En l’absence de syndicat ce sont des candidats dits « libres », souvent inexpérimentés et sans autre encadrement que celui de la Direction, qui représentent le personnel et négocient sans rien devoir à qui que ce soit. Chacun peut comprendre, même s’il n’adhère pas, le rôle essentiel du syndicat dans l’entreprise :

Interlocuteur incontournable de la Direction représentant le personnel, qui doit rendre compte de son action à ses syndiqués et électeurs et informer le personnel de l’actualité sociale et économique.

Fin 2017 auront lieu les prochaines élections professionnelles chez Suez Eau France. Le taux de participation en 2014 se situe entre 50 et 80%.

Contrairement aux élections municipales ou européennes vos élus vont se trouver face à la Direction et non pas négocier entre eux. Le taux de participation est donc un élément essentiel quant à la représentativité de vos élus pour la Direction.

Votre vote est donc déterminant pour l’avenir du personnel dans l’entreprise à travers les différentes instances et négociations que mèneront vos élus.

Il est toujours bon de se poser des questions qui peuvent paraître évidentes :

De 2014 à 2017 quel syndicat m’a informé de ce qui se passe dans le monde de l’entreprise ou du travail (négociations, frais de santé, retraite, géolocalisation) ?

En cas de difficulté individuelle (litige, conseil de discipline) ou collective (perte de contrat, NAO, etc), quel syndicat me paraît le plus apte à me représenter ?

Quel syndicat est venu sur site me proposer de l’information, recueillir mon avis ?

Quel syndicat a tenu ses engagements électoraux ?